17 juin à partir de 15h: Rassemblement pour dire Non à la privatisation d'une partie de la Forêt de Soignes à La Hulpe

Samedi 17 juin à partir de 15h – Maison forestière du Ticton

Malgré une pétition qui a récolté presque 1500 signatures, Monsieur le Ministre Collin n’a pas changé d’avis et maintient sa décision de vendre prochainement la maison forestière du Ticton, à La Hulpe ainsi que ses annexes et ses prairies (soit une surface de minimum 30 ares).

Ce bâtiment et la parcelle de terrain qui l’entoure sont intégralement protégées car reprises dans le périmètre de la Forêt Domaniale de Soignes, laquelle est un site classé par l’Arrêté Royal du 2 décembre 1959, en raison de sa valeur historique, esthétique et scientifique (Art. 1), conformément à l’article 6 de la loi du 7 août 1931.

La Forêt Domaniale de Soignes a également été classée « Patrimoine immobilier exceptionnel » de la Région Wallonne et à ce titre figure en annexe 2 de l’Arrêté du Gouvernement Wallon du 27 mai 2009 dans la catégorie « B6. Sites naturels ». La vente de cette maison et d’un morceau de la Forêt de Soignes risque de créer un précédent et de faciliter la vente et la privatisation d’autres parcelles forestières en Région wallonne.

Pour ces raisons, venez nombreux nous rejoindre ce samedi 17 juin à partir de 15h

pour dire non à cette vente d’une partie de la Forêt de Soignes. et dire oui à des alternatives à cette vente : maintien de la parcelle dans la Forêt Domaniale de Soignes ou don/bail emphytéotique à une association

Des petites promenades d’environ 3 km sont organisées à 15h30, 16h30 et 17h30

Et si vous n’avez pas encore signé la pétition, vous pouvez la trouver ci-dessous
Parking : parking Folon, Drève de la Ramée 6, La Hulpe

Initiative de La Hulpe Environnement - Ecolo La Hulpe - Amis de la Forêt de Soignes



*******************************************************************************************************************

Permis délivré pour la régularisation de l’aménagement d’un parking dans la réserve naturelle du Bois des dames

A notre grand regret, le permis de régularisation a été délivré par la commune pour ce parking. Le collège considère que ce parking n'a pas d'impact sur les habits protégés dont les « Prairies pâturées permanentes pas ou peu fertilisées et Prairies pâturées permanentes pas ou peu fertilisées (Festuco-Cynosuretum)”.

A cette allure là, après l'aménagement d'un vignoble, du parking....on peut se demander si dans quelques années la totalité de l'habitat protégé n'aura pas disparu. Pourtant les subsides reçus pour l'achat de cettre parcelle spécifiait bien qu’il fallait donner un statut de protection de “Réserve naturelle” au site.

Finalement, ce parking a été construit illégalement, comme c'était déjà le cas pour la construction du vignoble. Les associations, les citoyens,..sont mis devant le fait accompli et ne peuvent par la suite qu'accepter une régularisation SANS amende. Comme déjà indiqué dans notre lettre, nous sommes étonnés que le Collège communal enfreint le réglement communal d’urbanisme, alors qu’il a le devoir de le faire respecter. Nous avons des preuves photographiques que les travaux ont été effectués par des ouvriers communaux.

A La Hulpe, les réglements ne s'appliquent-ils qu'à certains citoyens?

*******************************************************************************************************************

URGENT: Non à la destruction illégale d'une zone humide et verte à La Hulpe

Droit de réponse de l’asbl La Hulpe Environnement suite au Communiqué de presse du Collège Communal de La Hulpe (non daté):
Lettre téléchargeable ici

******************************************************************************************************************* ******************************************************************************************************************* *******************************************************************************************************************
PROJETS CITOYENS DE TRANSITION QUE L'ASBL SOUTIENT

Lancement d’une monnaie alternative à La Hulpe, le projet d'un groupe de citoyens...

Face au constat que l'euro ne permet pas de répondre à tous les enjeux et défis locaux, les monnaies citoyennes fleurissent à Bruxelles et en Wallonie.

Une petit groupe de citoyens vient de se former pour lancer le projet à La Hulpe, mais nous recherchons encore des bénévoles intéressés au développement du projet dans notre commune.

Les objectifs de cette monnaie alternative sont de stimuler l'économie locale et durable en soutenant les commerces locaux (ou toute autre association ou initiative locale), de réinstaurer de la solidarité dans les échanges, de créer davantage de liens et de contrer les effets néfastes de la spéculation financière.

Cette monnaie a également pour but d'inciter les habitants à adopter des comportements citoyens et, notamment, en matière d'environnement, de participation et de solidarité.

« Une démarche participative de réappropriation de la monnaie comme vecteur de changement économique et social »

Finalement, les fonds récoltés en échange de ces monnaies citoyennes peuvent également favoriser l'octroi de financement de projets locaux à plus-value sociale, économique et environnementale.

Intéressé(e), contactez nous à l'adresse suivante: monnaielahulpe@gmail.com


Pourquoi utiliser une monnaie alternative?
- pour favoriser les producteurs et les commerçants locaux et de la sorte renforcer le tissu économique local et les circuits courts
- pour adopter des comportements citoyens, notamment en matière d’environnement, de participation et de solidarité
- pour financer un système d’épargne local qui soutient des projets au sein de la communauté


*******************************************************************************************************************
Action « Les Incroyables Comestibles » - De la Nourriture à partager, en libre-service et gratuitement ? Oui, ça existe !

​ « Les incroyables comestibles » est un mouvement citoyen, une initiative de transition, visant à transformer l’espace public en jardin potager gratuit dans lequel la nourriture devient une ressource mise à disposition par tous et accessible à tout un chacun.

Du pied d’aromatique dans un simple pot fabriqué avec une bouteille en plastique au bac potager, chacun d’entre-nous peut participer devant chez lui et contribuer ainsi à revégétaliser nos villes tout en créant du lien social.

Origine du projet
Lancés à l’initiative de deux mères de famille anglaises, les « Incroyables comestibles » (Incredible Edible en anglais) ont vu le jour en 2008 à Todmorden. Le principe ? Tout simple ! Cultiver des fruits et légumes bio et les rendre accessibles, les offrir, à tous ! Ce faisant, des liens sociaux se (re-)créent à l’échelle locale et chacun citoyen se reconnecte à l’origine de son alimentation.

Concrètement, comment ça se passe ?
Un riverain ou un groupe de citoyen décide de consacrer une balconnière, une bande de terre ou encore un bac à la production d’aromatiques, de légumes et de petits fruits et de partager ceux-ci avec ses voisins, sur ou à proximité de la voie publique. Un panneau expliquant la démarche est généralement apposé sur la zone. Bien plus que des projets de jardinage sur l’espace public, les « Incroyables comestibles » sont de véritables initiatives durables !
• Socialement : ils sont sources d’échanges, de convivialité, de cohésion entre les habitants d’un même quartier ; ils permettent l’autonomie des acteurs et l’investissement de chacun dans l’espace public
• Ecologiquement : ils fournissent une alimentation auto-produite, locale, bio et de saison
• Economiquement : ils garantissent une partie de l’approvisionnement alimentaire des familles, permettant de réduire les coûts consacrés à la nourriture

Sur le terrain, les initiatives se multiplient sans cesse, le mouvement prend de l’ampleur. Avec des conséquences inattendues ! Ainsi à Todmorden, berceau des Incroyables comestibles, l’ensemble des actions citoyennes permettent de couvrir plus de 80% des besoins de la ville en alimentation, mais plus encore, c’est la baisse des actes d’incivilité qui a été frappante !

Et à La Hulpe?
Quelques familles se sont lancées et ont placés des bacs devant leur maison. Vous les repérerez grâce au panneau « Nourriture à partager » ! Nous espérons que d’autres suivront le mouvement et que fleuriront un peu partout dans l’entité des emplacements de Nourriture à partager. Pour plus d’informations: comestibles.lahulpe@gmail.com

Vous pouvez également télécharger cette affichette que vous pouvez placer dans votre pot pour expliquer l'action: document à télécharger